Anatomie d’une ossature-bois à plateforme

bruno

Voilà les constituants d’une ossature-bois à plateforme.

AVERTISSEMENT  : Ce qui est écrit ci-dessous ne constitue que des informations générales. Les sections ainsi que les entraxes des montants d’ossature, ainsi que les dimensions de toutes les pièces, doivent être calculés en fonction des charges et des conditions d’utilisation. Un défaut de conception de l’ossature peut conduire à un effondrement de la structure.

Les différents éléments qui constituent une ossature-bois à plateforme
  • 1 : Doublage de lisse
  • 2 : Lisse haute
  • 3 : Linteau
  • 4 : Montant intermédiaire
  • 5 : Lisse basse
  • 6 : Support (fondation)
  • 7 : Montant latéral
  • 8 : Lisse basse
  • Hp : Hauteur des montants

Traitement des angles

Angle simple : vue interne
  • 1 : Boulonnage
  • d : Distance entre les boulons

Les panneaux d’ossature sont assemblés l’un à l’autre par des boulons tous les 60cm environ. Tige filetée D12.

Angle simple : vue externe
  • 1 : Trou borgne

L’autre extrémité du boulon est dissimulée dans un trou borgne car il y aura le revêtement de mur sur ce montant. Le boulon ne doit pas gêner.

Angle avec renfort
  • 1 : Revêtement intérieur
  • 2 : Montant pour support intérieur

Si le mur doit recevoir un revêtement intérieur (panneaux, placo, lambris, etc.), il faut prévoir un montant en support proche de l’extrémité du mur, en doublage du dernier montant. Il y a donc deux montants à l’extrémité, quasiment côte-à-côte. L’entraxe entre ces deux montants est équivalent à la profondeur Pm d’un montant plus l’épaisseur Er du revêtement intérieur.

Murs porteurs, de refend et de séparation

Jonction avec un mur intérieur
  • 1 : Mur intérieur
  • 2 : Mur extérieur
  • 3 : Montant de jonction
  • 4 : Doublage de lisse
  • 5 : Recouvrement
  • 6 : Doublage de lisse (mur intérieur)

Quand un mur intérieur rencontre un mur extérieur, la jonction doit être réalisée en faisant recouvrir le doublage de lisse haute du mur intérieur (en rouge) sur la lisse du mur extérieur. On ajoute un montant de jonction (en bleu) au mur extérieur qui permet d’assembler avec le mur intérieur.

Sections et espacements

Sections
Juste après la réalisation des fondations, vous avez à mettre en place les murs, en commençant par l’ossature. L’ossature d’un mur de petit ouvrage tel une cabane en bois classique, de petite taille, est construite à partir de lambourdes de 40x60 mm, c’est-à-dire d’une largeur de 40 mm et d’une profondeur de 60 mm. Pour des constructions de plus grandes envergures, on adopte des chevrons pouvant faire une section jusqu’à 75x110 mm. Cette section va aussi dépendre de l’épaisseur de l’isolant dans le cas d’un ouvrage isolé. Cette isolation, phonique et/ou thermique, est de l’ordre de 45 et 100 mm d’épaisseur pour de la laine de bois.

Espacements
Chaque montant est espacé de 40 cm à 80 cm en général. Il ne faut pas trop espacer les montant sous peine de fragiliser la structure. Il est bon de tenir compte des dimensions du revêtement et de l’isolant. Par exemple, avec un isolant de 60 cm de large, l’espacement entre les montants serait de l’ordre de 58 cm. Sans isolant, on essaye de prendre un entraxe de montant qui est multiple de la largeur du panneau ou de la longueur des planches de bardage. Ainsi on limite les chutes de découpe. Par exemple :

  • si on prend un revêtement par panneau OSB de 120 cm de largeur, il est judicieux de prendre un entraxe de 60 cm (60+60=120).
  • avec des lames de bardage de 240 cm posées à l’horizontale, on peut prendre du 40 (6x40=240) ou du 60 (4x60=240). Cependant aux extrémités, l’entraxe est légèrement plus petit. On prend un entraxe correspondant au multiple moins une demi largeur de montant, de façon à ce que le panneau arrive bien au bord.
Entraxe des montants

en fonction de la largeur des panneaux. Dans cet exemple, on adopte un entraxe de 60 qui est multiple de 120. De cette façon, les extrémités de panneaux reposent aux centres des montants. Par contre, à l’extrémité du mur, on retranche une demi-largeur de façon à ce que la panneau affleure avec le bord du mur.

La hauteur des montants dépendra de la hauteur souhaitée pour le mur.

L’espacement entre les montants doit être scrupuleusement respecté autant au niveau de la lisse basse que de la lisse haute (traverse supérieure). Cette traverse supérieure sera doublée dès lors que les montants seront fixés afin de constituer la sablière.

Lorsqu’il faut prévoir l’emplacement pour une porte ou une fenêtre, une traverse horizontale est installée afin de supporter le reste des montants verticaux résultant de leur coupe. Cette pièce horizontale jouera donc le rôle du linteau. Il est de rigueur de doubler les montants verticaux au niveau des portes et des fenêtres afin de constituer des jambages solides. Le montant intérieur est celui qui supportera le linteau.

Par ailleurs, un montant nain doit s’intercaler entre le linteau et la sablière, ainsi qu’entre le cadre de la fenêtre et la semelle.