Plus de plots ou plus de bois ?

bruno

Si on met plus de plots, on aura moins de volume de bois. Oui mais les plots peuvent coûter cher ou être laborieux à construire. Quel est le meilleur compromis ?

Les données du casse-tête

Si on pose la construction sur des plots en plastique, leur augmentation va induire un surcoût non négligeable car les plots en plastique sont très onéreux.

Les plots béton sont moins chers mais leur fabrication demande beaucoup de temps et d’effort.

On peut alors être tenté d’augmenter notablement la section des poutres et des solives. Cela permet d’allonger les portées et donc de réduire la quantité de plots. Oui mais voilà, le bois coûte cher. De plus, les sections de solives étant plus importante, les efforts physiques à fournir seront un peu élevés. C’est un paramètre à prendre en compte en fonction des aptitudes physiques du poseur.

Quel est le meilleur compromis ?

Dans l’absolu, il n’y a pas de meilleur compromis. Cela dépend de vous, de votre budget, et de vos possibilités d’approvisionnement :

  • Si vous aimez les efforts et pouvez passer beaucoup de temps à bricoler, la multiplication de plots en béton ou des parpaings vous permettra de faire des économies sur le prix du bois.
  • Si vous êtes plutôt paresseux et que le budget n’est pas un problème, alors augmentez le nombre de plots en plastique et vous consommerez moins de bois.
  • Si vous pouvez vous approvisionner en bois pour des tarifs très avantageux (un copain scieur, vous habitez en région forestière, ou vous êtes propriétaire de forêts), alors n’hésitez pas à prendre des grosses sections de poutres et solives, vous diminuerez ainsi le nombre de plots.

Outils pour déterminer VOTRE solution

Vous n’êtes dans aucune de ces situations ? alors utilisez cet outil de calcul. Cette feuille EXCEL permet de déterminer la meilleure solution en fonction de votre cas précis.

A partir des informations de tarifs (prix d’un plot, prix des solives) que vous aurez renseignées, l’outil trace des courbes qui vous permettront de faire un choix.

Par ailleurs, on ne choisit pas de réduire ou d’augmenter l’entraxe car celui-ci est déterminé par le platelage. En revanche, pour un entraxe donné, il est préférable de diminuer la section des solives, c’est-à-dire augmenter le nombre de plots.

Bien sûr, ces résultats sont fonction du prix de revient du bois et des plots. Et la conclusion inverse est également possible. Si par exemple, vous pouvez obtenir du bois à très bon marché, le prix du plot va devenir prédominant et dans ce cas il sera peut-être préférable de diminuer le nombre de plots.

Pour estimer la solution optimum en fonction de votre situation, vous pouvez vous aider des deux diagrammes concernant l’estimation de la volume de bois ainsi que la quantité de plots nécessaires. Encore mieux, utilisez la feuille de calcul ci-dessous. Elle produit le type de diagramme que nous avons vu précédemment.

Pour le coût optimal, il convient de repérer la partie basse de la courbe et d’en déduire la section des solives.

Produits et services complémentaires réservés aux membres :

Vous pouvez télécharger ces outils en étant membre.

Devenir Membre