La vitesse du vent

bruno

C’est une unité de mesure qui permet d’évaluer le vent et qui est souvent exprimée en kilomètre par heure (km/h). Elle est indispensable pour aider les marins lorsqu’ils naviguent et elle est le principal outil de prédilection des météorologues. De plus, elle est aussi incontournable pour les aviateurs, qui eux, expriment cette valeur en « nœud » (Kt), sachant que 1 noeud est égal à 1,852 km/h.

Elle est principalement mesurée grâce à un appareil appelé « anémomètre ». Ce dernier a fait son apparition vers le XVème siècle. Depuis lors, il ne cesse d’évoluer. De nos jours, on peut recenser plusieurs variantes de l’anémomètre. Il faut tout de même savoir qu’il y a deux types d’anémomètre à savoir l’anémomètre à vitesse (anémomètre à coupelles, anémomètre à moulinet,…) et l’anémomètre à pression (anémomètre à plaque, anémomètre à boule, …). Comme leur nom l’indique, l’un est fait pour mesurer la vitesse du vent tandis que l’autre est fait pour mesurer la pression du vent. Toutefois, il est à noter que ces deux valeurs sont liées entre elles. Ainsi, en mesurant avec l’un, on obtient automatiquement des données sur l’autre.

Anémomètre à coupelle
Anémomètre à moulinet



Il est pourtant aussi possible d’évaluer cette vitesse sans vraiment la calculer. Pour ce faire, on utilise des échelles. La plus utilisée et la plus populaire est l’échelle de Beaufort ; Généralement utilisée par les marins, même de nos jours, elle permet une estimation de la vitesse du vent en se basant sur le comportement de l’environnement aux alentours. Il y a aussi l’échelle de Fujita pour le classement de la force de tornade et l’échelle Saffir-Simpson pour les cyclones tropicaux.

Echelle de Beaufort
Voici un aperçu de cette échelle.

ForceTermeVitesse en [Kt]Vitesse en [Km/h]Etat de la merEffet à terre (à 10 m de hauteur, en terrain plat et à découvert)
0Calmemoins de 1moins de 1La mer est comme un miroir, lisse et sans vagueLa fumée monte verticalement. Le feuilles des arbres ne témoignent d’aucun mouvement
1Très légère brise1 à 31 à 5Quelques rides ressemblant à des écailles de poisson, mais sans aucune écumeLa fumée indique la direction du vent, les girouettes ne s’orientent pas
2Légère brise4 à 66 à 11Vaguelettes ne déferlant pasOn sent le vent sur le visage. Les feuilles s’agitent. Les girouettes s’orientent
3Petite brise7 à 1012 à 19Très petites vagues. Les crêtes commencent à déferler. Écume d’aspect vitreux. Parfois quelques moutons éparsLes drapeaux flottent au vent. Les feuilles sont sans cesse en mouvement
4Jolie brise11 à 1620 à 28Petite vague, de nombreux moutonsLes poussières s’envolent. Les petites branches plient
5Bonne brise17 à 2129 à 38Vagues modérées, moutons, éventuellement embrunsLe tronc des arbustes et arbrisseaux en feuilles balancent. La cime de tous les arbres est agitée. Des vaguelettes se forment sur les eaux intérieures
6Vent frais22 à 2739 à 49Crêtes d’écume blanches, lames, embrunsOn entend siffler le vent. Les branches de large diamètre s’agitent. Les parapluies sont susceptibles de se retourner
7Grand frais28 à 3350 à 61Trainées d’écume, lames déferlantesTous les arbres balancent. La marche contre le vent peut devenir difficile
8Coup de vent34 à 4062 à 74Tourbillons d’écume à la crête des lames, trainées d’écumeLes branches sont susceptibles de se casser. La marche contre le vent est très difficile, voire impossible
9Fort coup de vent41 à 4775 à 88Grosses à énormes lames déferlantes, visibilité réduite par les embrunsLe vent peut légèrement endommager les bâtiments : envols des tuiles, d’ardoises, chute des cheminées
10Tempête48 à 5589 à 102Conditions exceptionnelles : très grosses lames à longue crête en panache. L’écume produite s’agglomère en larges bancs et est soufflée dans le lit du vent en épaisses trainées blanches. Dans son ensemble, la surface des eaux semble blanche. Le déferlement en rouleau devient intense et brutal. Visibilité réduiteDégâts importants au niveau des bâtiments. Les toits sont susceptibles de s’envoler. Certains arbres sont déracinés
11Violente tempête56 à 63103 à 117Conditions exceptionnelles : Lames exceptionnellement hautes (les navires de petit et moyen tonnage peuvent, par instant, être perdus de vue). La mer est complètement recouverte de bancs d’écume blanche élongés dans la direction du vent. Partout, le bord de la crête des lames est soufflé et donne de la mousse. Visibilité réduiteRavages étendus et importants
12Ouragan ou bombe météorologique au dessus du 40° parallèleégal ou supérieur à 64Supérieur à 118Conditions exceptionnelles : L’air est plein d’écume et d’embruns. La mer est entièrement blanche du fait des bancs d’écume dérivants. Visibilité fortement réduiteDégât très importants de l’ordre de la catastrophe naturelle

Kt : Noeuds ; Km/h : Kilomètre par heure