Double isolation avec complément par l’intérieur + voile de contreventement intérieur ou extérieur + lame d’air ventilée

bruno

Les parois avec une double isolation et complément d’isolation par l’intérieur se diffèrent par la position du voile de contreventement, du pare-vapeur et de la nécessité ou non d’un pare-pluie rigide sur le côté extérieur. En effet, le voile de contreventement peut se trouver sur le côté extérieur ou entre les deux isolants. Le pare-vapeur peut être entre les deux isolants ou sur le côté intérieur. Si le panneau de contreventement se situe entre les isolants, il est nécessaire d’avoir recours à un pare-pluie rigide.

Illustrations Observations Avantages et inconvénients
Voile de contreventement à l’extérieur et pare-vapeur entre les deux isolants
  • 1 : Revêtement extérieur avec lame d’air ventilée
  • 2 : Pare pluie
  • 3 : Contreventement
  • 4 : Isolant extérieur
  • 5 : Ossature
  • 6 : Pare-vapeur
  • 7 : Isolant intérieur
  • 8 : Revêtement intérieur avec lame d’air non ventilée
- Si l’ouvrage se trouve dans une zone froide ou à une altitude supérieure ou égale à 600 m avec un pare-vapeur entre deux isolants, les épaisseurs des isolants doivent suivre la règle des 3/4 (isolant extérieur) et 1/4 (isolant intérieur), soit 3/4 de l’épaisseur totale pour l’isolant entre les montants et 1/4 de l’épaisseur totale pour l’isolant placé à l’intérieur. Cependant, si l’extension se situe en plaine ou à une altitude inférieure à 600 m, la règle change et les épaisseurs des isolants devra respecter la règle des 2/3 et 1/3.

  • Type d’isolation adapté aux ouvrages de plain-pied.
Avantages  :
  • Le complément d’isolation réduit les ponts thermiques entre les montants.
  • L’épaisseur de la paroi est importante, ce qui favorise le confort thermique.


  • Inconvénients  :

    • La durée des travaux lors de l’installation des isolants sera doublée à cause du complément.
    • Pour les constructions avec étage, le complément d’isolation sera séparé par le plancher.
    Voile de contreventement à l’extérieur et pare-vapeur côté intérieur
    • 1 : Revêtement extérieur avec lame d’air ventilée
    • 2 : Pare pluie
    • 3 : Contreventement
    • 4 : Isolant extérieur
    • 5 : Ossature
    • 6 : Pare-vapeur
    • 7 : Isolant intérieur
    • 8 : Revêtement intérieur avec lame d’air non ventilée
    Si l’isolant intérieur est trop épais, il faut placer le pare-vapeur à l’intérieur (côté volume chauffé) pour éviter le risque de condensation dans l’isolant intérieur mais il faut aussi créer une lame d’air non ventilée pour protéger le pare-vapeur de l’humidité et des passages d’accessoiresAvantages  :
    Mêmes avantages que le précédent.

    Inconvénients  :
    A part les inconvénients précédents, le pare-vapeur placé côté intérieur sera plus sensible aux accidents de mise en oeuvre du revêtement intérieur, ainsi que des accessoires
    Voile de contreventement entre les deux isolants et pare-vapeur côté intérieur
    • 1 : Revêtement extérieur avec lame d’air ventilée
    • 2 : Pare pluie rigide
    • 3 : Contreventement
    • 4 : Isolant extérieur
    • 5 : Ossature porteuse
    • 6 : Isolant intérieur
    • 7 : Pare vapeur
    • 8 : Revêtement intérieur avec lame d’air non ventilée
    - Lorsque la perméabilité à la vapeur d’eau du panneau de contreventement est faible, il faut toujours respecter la règle de 3/4 et 1/4 ou 2/3 et 1/3 pour les isolants.

    • Le pare-pluie souple est remplacé par le pare-pluie rigide
    Avantages  :



    • Mêmes avantages que précédent.



    • Panneau de contreventement protégé d’éventuels feux si l’isolant est incombustible.



    • Le pare-pluie rigide ajoute un plus au niveau de l’isolation à l’ouvrage.



    Inconvénients  :

    • Obligation d’utiliser un OSB3 (Panneaux travaillant utilisés en milieu humide), cette paroi est plus sensible aux variations d’humidité.



    • Le pare-pluie rigide a comme inconvénient le fait qu’il diminue l’étanchéité à l’air et à l’eau de l’ouvrage.