Les types d’ossatures d’une construction bois

bruno

Constituant le support principal d’une construction en bois en dehors des fondations, l’ossature-bois des murs peut être comparée à notre squelette. C’est l’ossature-bois qui supporte les plus grandes charges et contraintes. Sa conception est une étape délicate, mais aisée dès qu’on comprend son principe de fonctionnement.

Les avantages des murs en ossature-bois

Le premier avantage des murs en ossature-bois est de permettre au constructeur de disposer d’un large choix de styles. La modularité est inhérente à la possibilité offerte par la souplesse de coupe du bois.

Le principe de l’ossature-bois est de mettre en place un squelette sur lequel viendront se greffer des planches et d’autres équipements. De ce fait, on peut procéder par panneau à la pose des murs, avec une infinité de possibilités pour choisir sa géométrie. Il n’est pas rare de trouver des structures en bois qui comptent bien plus que les quatre pans de murs habituels.

Différentes techniques sont aujourd’hui disponibles pour la construction d’une ossature-bois, mais dans tous les cas, la technique permet un gain de temps à la découpe et au montage, en comparaison d’une construction en béton par exemple. Par ailleurs, le coût est souvent moins élevé et les diverses étapes et manipulations sont à la portée de tout bon bricoleur.

L’ossature-bois à plateforme

Ossature bois à plateforme avec poutre et contreventement
  • 1 : Poutre de rive
  • 2 : Montant
  • 3 : Poutre
  • 4 : Lisse basse
  • 5 : Fondation
  • 6 : Contreventement
Ossature bois à plateforme
  • 1 : Planchers
  • 2 : Fondation
  • 3 : Solive
  • 4 : Plateforme bois
  • 5 : Entretoise-
  • 6 : Poteau principale
  • 7 : Lisse haute
  • 8 : Montant
  • 9 : Lisse basse


L’ossature bois à plateforme est selon les spécialistes la technique de construction la plus utilisée pour les édifices faisant appel au matériau naturel qu’est le bois. L’ossature plateforme est adaptée aux petites structures, dont les cabanes, les gloriettes et font appel à une faible main-d’œuvre. L’ossature plateforme est plus facile à construire que la technique de poteaux-poutres.

En clair, le principe d’une ossature à plateforme consiste à placer des poteaux, appelés techniquement "montants", de faible épaisseur, à distance régulière et encadrées par une lisse basse et une lisse haute. La lisse basse est la pièce de bois qui vient se fixer sur la fondation ou la plateforme, préservée de l’humidité par une couche de bitume ou d’autres matériaux isolants. La lisse basse est fixée par des chevilles.

La lisse haute constituera par la suite la base des poteaux des étages supérieurs, si vous avez prévu d’édifier une structure avec niveau(x) supérieur(s), ou bien directement les pannes ou chevrons de la charpente. Pour accueillir le plancher, les solives sont des pièces essentielles, qui assurent par ailleurs la solidité de la lisse basse. Pour que les montants ne flanchent pas face aux contraintes imposées par le


vent et le poids de la structure, il faut des contreventements. Outre les éventuels murs intérieurs, des traverses diagonales et les panneaux ou le bardage assureront l’intégrité de la structure.


La structure est ainsi appelée plateforme, car c’est la base constituée par la lisse basse, le solivage et le plancher qui supporte les montants des murs. Les minces poteaux qui serviront de montant devront alors avoir une longueur équivalente à la hauteur du mur. A l’intérieur comme à l’extérieur, les murs peuvent recevoir une grande diversité de parements et de bardages. Le principal inconvénient d’une ossature-bois à plateforme est de faire appel à des pièces de bois très solides, généralement étuvées, occasionnant de ce fait un surcoût. Le surcoût peut par contre être contrebalancé par la rapidité de mise en œuvre et la faible main-d’œuvre nécessaire.

L’ossature dite balloon frame

Ossature balloon frame
  • 1 : Solive
  • 2 : Solive
  • 3 : Lisse basse
  • 4 : Entretoise coupe feu
  • 5 : Montant continue

L’ossature ballon frame est celle qui fut en vogue lors de l’expansion des Etats-Unis vers l’Ouest et notamment la technique de construction des fameux saloons et leur étage accueillant des chambres. A la différence de la structure plateforme, les montants ne s’arrêtent pas au niveau de la plateforme, mais concerne toute la structure jusqu’au toit. La hauteur de votre ouvrage, à étage éventuellement, dépendra alors de la longueur des montants.

Le plancher de l’étage supérieur repose sur une traverse qui vient se fixer sur les montants. Le principal avantage de l’ossature balloon frame est son coût bien moins élevé qu’une structure plateforme. Pour une construction en bois sans étage, le ballon frame est tout à fait envisageable, mais la différence entre une ossature à plateforme et balloon frame sera peu visible.

Une construction en bois sur la base d’un balloon frame est très facile à mettre en œuvre. Nous verrons dans les prochains chapitres plus de détails concernant ce type d’ossature.

L’ossature poteaux-poutres


A la différence de l’ossature plateforme et le balloon frame, l’ossature poteau-poutre n’utilise pas des montants de faible section, mais des poteaux de section considérable. La mise en œuvre de la structure nécessite donc un grand nombre de main-d’œuvre et éventuellement des machines afin de soulever chaque poteau. L’avantage principal de ce genre de structure est sa durabilité et sa solidité à toute épreuve.
L’ossature poteaux-poutres est une technique traditionnelle qui a fait ses preuves, mais l’habillement peut poser problème si vous êtes en quête de finesse. La section importante des poteaux est en effet difficile à masquer à l’aide de parements, à moins de sacrifier une superficie considérable perdue en épaisseur, revenant alors aux problèmes des murs en parpaing et en béton.

En dehors de sa solidité, la possibilité de poser de larges portes et fenêtres sans craindre de fragiliser la totalité de la structure est l’autre avantage de l’ossature poteaux-poutres. En effet, les poutres et les poteaux sont très espacés, à la différence des montants qui offrent moins de possibilités.

L’ossature poteaux

Comme la structure poteaux-poutres, l’ossature poteaux fait appel à des matériaux à large section, mais aucune pièce de bois horizontale ne sera imposante. Seuls les principaux poteaux verticaux arboreront une section épaisse. Les traverses seront alors remplacées par une adjonction de deux planches de part et d’autre des poteaux.

Ossature poteaux
  • 1 : Panne faîtière
  • 2 : Panne ventrière
  • 3 : Panne sablière
  • 4 : Montant
  • 5 : Solive
  • 6 : Poteau central
  • 7 : Poutre externe
  • 8 : Chaînage