L’ossature pour les portes et fenêtres

bruno


  • 1 : La traverse inférieure  : est présente uniquement dans le cas d’une fenêtre. Elle reçoit une partie de la charge de la fenêtre pour la transmettre aux poteaux de reprise. Elle sert aussi de support au seuil quand il existe.
  • 2 : Les montants intermédiaires : répartissent la charge sur le linteau au dessus de l’ouverture, ou sur la lisse sous l’ouverture.
  • 3 : Le linteau : transmet aux poteaux de reprise les charges au dessus de l’ouverture.
  • 4 : Montants de mur
  • 5 : Les poteaux de reprise : Le dispositif de fixation d’une ouverture (porte ou fenêtre) est calé entre deux montants de murs. On ajoute des poteaux de reprise de part et d’autre afin de supporter la charge de l’ouverture.
Disposition pour l’ouverture d’une porte

Dans un premier temps, l’ossature est assemblée au sol. La lisse basse (1) est montée d’une seule pièce, sur toute la longueur du panneau, pour former un cadre de mur. Dès que le panneau est fixé sur le support (dalle béton, plateforme, etc.), on sectionne la partie (2) pour dégager l’ouverture en totalité.

Dimensions du tableau

Le tableau est l’espace à l’intérieur duquel est fixé le châssis (appelé aussi cadre ou bâtis) de l’ouverture. Les dimensions du tableau sont légèrement supérieures à celles du châssis. En effet, il faut prévoir une marge qui permettra d’ajuster et niveler le châssis à l’intérieur du tableau. Cette marge dépend du type d’ouverture, de la largeur des tapées, de la présence ou de seuil intégré à l’ouverture, du type de pose (en applique, en feuillure, en tunnel). Les dimensions du tableau sont données par le fabricant de l’ouverture. Dans l’exemple ci-dessus, nous avons pris une marge de 20 mm.

Pour déterminer avec précision les dimensions des éléments du tableau, nous vous conseillons de faire un plan détaillé, qui modélisera avec précision le châssis de fenêtre, le seuil et les tapées.

Les éléments

Les tapées
  • 1 : Tapée
  • 2 : Poteau de reprise
  • 3 : Montant intermédiaire
  • 4 : Montants de mur
  • 5 : Linteau
  • 6 : Contreventement

Les tapées mesurent entre 20 et 30 mm de largeur pour les petites ouvertures, et jusqu’à 40 mm pour les grandes ouvertures.

Si vous construisez les ouvertures vous-même, préparez un plan détaillé montrant tous les constituants et leurs dimensions, et comment elles seront montées sur l’ossature. Alors, vous pourrez en déduire la taille du tableau.

Le linteau

Linteau double
  • 1 : Cale
  • 2 : Montant intermédiaire
  • 3 : Linteau double
  • 4 : Poteaux de reprise

Le linteau peut être constitué d’une seule pièce. Mais souvent on utilise deux planches que l’on relie l’une à l’autre en interposant des cales.
Le linteau doit être correctement dimensionné. Pour le calcul, on considère qu’il reçoit la même charge que la portion de lisse haute au dessus de lui, à partir du moment où il y a au moins un montant intermédiaire.

Linteau simple
  • 1 : Poteau de reprise
  • 2 : Linteau
  • 3 : Traverse inférieure
  • 4 : Montant

Pour les petites ouvertures (fenêtre, hublot, etc.), sans montant intermédiaire, la charge est transmise uniquement aux poteaux de reprise. Le linteau est donc sans charge et il ne sert que de cadre au châssis. Pour le construire, il suffit alors de prendre la même section que les montants.