Rambarde et garde-corps

bruno

Pour éviter les chutes de plain-pied ou les chutes d’une certaine hauteur, il est important de sécuriser votre terrasse surélevée, ou tout autre aménagement en hauteur, par une rambarde qui est également appelée garde-corps ou balustrade. Ce sont les enfants, en raison de leur vivacité et de leur curiosité, ainsi que les personnes âgées, du fait de leur possible accès de faiblesse et de leur trouble d’équilibre et de vision, qui sont les plus susceptibles d’avoir ce type d’accident.

Les réglementations

Exemple de garde-corps pour une terrasse en bois sur pilotis

La norme NF P 01-012 stipule que l’installation d’une rambarde s’impose dès lors que la hauteur de chute est supérieure à 1 m à compter de la zone de stationnement normal ou de la zone de stationnement précaire.
Cependant, si la hauteur de chute est inférieure ou égale à 1 m, cette même norme recommande l’établissement d’un obstacle physique de faible hauteur comme un muret, une jardinière, un acrotère, etc. à la limite proche du vide. Toutefois, si la nouvelle hauteur de chute créée par cet obstacle excède 1 m, vous serez obligatoirement amené à installer une rambarde.

Cette réglementation s’applique à tous les types de garde-corps tels que les garde-corps pour escalier, pour balcon, pour terrasse, etc.
Pour une terrasse, un garde-corps est indispensable et la hauteur à compter du sol doit être supérieure à 45 cm. Il doit comporter au moins une plinthe de butée de 10 à 15 cm en fonction de la hauteur, une main courante et une lisse intermédiaire à mi-hauteur pour assurer la sécurité des utilisateurs.

Cette norme impose différentes précautions permettant de :

  • Protéger toutes les personnes contre les chutes fortuites
  • Empêcher un enfant de pouvoir escalader ou de passer à travers un garde-corps
  • Protéger le propriétaire contre d’éventuelles poursuites en cas d’accident se produisant dans sa propriété
    Exemple de garde-corps pour un escalier

Ainsi, le rôle principal d’un garde-corps est de protéger les personnes stationnant ou circulant à proximité de ce dernier contre les risques de chute accidentelle dans le vide. Toutefois, il n’a pas pour fonction d’interdire le passage et l’escalade forcé ou volontaire.

Les différents types de garde-corps

Nous pouvons distinguer :

  • Les garde-corps en bois
  • Les garde-corps en aluminium
  • Les garde-corps métalliques
  • Les garde-corps en verre
  • Les garde-corps en fer forgé
  • Les garde-corps en panneaux de tôle
  • Les garde-corps en pierre
  • Les garde-corps en câble

Les différentes zones de stationnement

Les zones de stationnement concernent les zones d’implantation du garde-corps qui doivent répondre à des critères bien précis.
Nous pouvons distinguer deux types de zones de stationnement bien distincts :

La zone de stationnement normal (ZSN)

C’est la surface horizontale se situant sous le garde-corps et sur laquelle on peut se tenir debout. En d’autres termes, c’est la surface qui est normalement accessible. Elle répond aux critères suivants :

  • Elle est située à une distance inférieure à 45 cm au-dessus ou au-dessous du niveau de circulation,
  • La distance du nu intérieur du garde-corps est inférieure à 30 cm,
  • Les dimensions de la zone permettent aux utilisateurs d’y reposer totalement leurs pieds et de s’y tenir debout correctement

En somme, les surfaces dont les dimensions sont supérieures ou égales à 30 x 30 [cm] peuvent être définie comme étant une zone de stationnement normal.


Zone de stationnement normal
Zone de stationnement normal


La zone de stationnement précaire (ZSP)

Zone de stationnement précaire

C’est également une surface sensiblement horizontale normalement accessible sur laquelle on peut au moins se tenir debout sur un pied en équilibre momentanément instable ou en équilibre assisté, c’est-à-dire qu’il est indispensable d’avoir un appui ou une prise complémentaire avec les mains par exemple. En d’autres termes, contrairement à la zone de stationnement normale, elle est plus étroite.
Elle répond aux critères suivants :

  • Elle se situe verticalement à moins de 45 cm au-dessus du niveau de la zone de stationnement normal
  • Elle est à moins de 60 cm du nu intérieur du garde-corps du côté intérieur. Par contre, du côté extérieur, elle est à moins de 13 cm du nu intérieur du garde-corps lorsqu’il est possible d’y passer le pied.
Zone de stationnement précaire

Si le vide comme indiquée sur l’illustration suivante est supérieur ou égal à 5 cm, l’élément inférieur sera considéré comme étant une zone de stationnement précaire même si la distance du nu intérieur du garde-corps est inférieure à 13 cm.

L’épaisseur d’un garde-corps

Épaisseur d’un garde-corps

L’épaisseur E d’un garde-corps est la distance horizontale entre le bord extérieur de la face d’appui et le nu intérieur du garde-corps. Il est à noter que le nu intérieur est défini à partir de 60 cm de la hauteur du garde-corps.

Épaisseur d’un garde-corps

Dans le cas où le garde-corps comporte un élément extérieur avec une hauteur supérieure ou égale à 70 cm à compter de la zone de stationnement normal, l’épaisseur E serait alors la distance horizontale entre le nu extérieur de cet élément et le nu intérieur du garde-corps.


La hauteur d’un garde-corps

Exemple d’un garde-corps pour une terrasse en bois

Une hauteur minimale comprise entre 80 cm et 100 cm est stipulée dans la réglementation. Il s’agit de la distance comprise entre le niveau de votre terrasse par exemple et le dessus de la main courante. Cette hauteur de protection varie directement en fonction de l’épaisseur du garde-corps selon le tableau suivant :

Epaisseur [cm] Hauteur minimale [cm]
< 20100
2597,5
3092,5
4090
4585
5080

Pour les valeurs intermédiaires, il vous sera nécessaire de faire une interpolation. Néanmoins, dans la pratique, il vous suffira de prendre directement la hauteur supérieure à celle que vous avez obtenue après calcul.
Lors de la réalisation d’un garde-corps pour des terrasses en bois, nous avons généralement recours à un garde-corps mince, d’une épaisseur inférieure à 20 cm. Ce dernier sera fixé sur le platelage de la terrasse. Ainsi, la hauteur de ce garde-corps doit être strictement supérieure à 100 cm et les 45 cm inférieurs ne doivent en aucun cas permettre à un enfant de s’en servir comme échelle (barreaux horizontaux ou maillage).
Cependant, si vous trouvez que cette hauteur rend votre terrasse moins esthétique, il vous sera alors indispensable d’adopter un garde-corps un peu plus épais et plus solide.

Pour les escaliers, la hauteur de la main courante à l’aplomb du nez de marche doit être de 90 cm.

La résistance à la pression

En plus de la hauteur à respecter, votre garde-corps devra également pouvoir supporter un effort minimal bien précis afin de garantir votre sécurité. Ainsi, la réglementation impose que les efforts sur la main courante doivent être au minimum de 60 daN/ml en lieu privé et de 100 daN/ml en lieu public.

La forme d’un garde-corps

Les écartements verticaux et horizontaux

Pour un garde-corps plein, il suffira de respecter la hauteur minimale d’un garde-corps stipulée précédemment.

Par contre, pour un garde-corps réalisé à partir d’éléments verticaux et horizontaux (barreaux, lisses, panneaux, etc.), la norme stipule quelques restrictions en matière de forme. La réglementation vous oblige donc à :
• Limiter les écartements des éléments verticaux entre les barreaux ou les panneaux à 11 cm tout au plus. Cette disposition est prise pour éviter qu’un enfant puisse passer au travers.
• Limiter les écartements des éléments horizontaux entre lisses de :

  • 11 cm quand ces derniers sont situés à une hauteur inférieure à 45 cm par rapport à la zone de stationnement normal qui est définie par le vide entre le sol et la barre ou les lisses inférieures.
  • 18 cm quand ils sont situés à une hauteur supérieure ou égale à 45 cm par rapport à la zone de stationnement normal
Un des dispositifs pour la zone de sécurité

• Pour les enfants, une zone de sécurité sur toute la zone située à 45 cm du sol est à prévoir afin que la partie inférieure du garde-corps ne puisse pas servir d’échelle. Pour ce faire, la norme recommande de poser un remplissage sur toute cette zone. Vous pouvez également limiter l’espacement entre deux barreaux verticaux de 5 cm tout en sachant que l’utilisation de câbles est interdite dans cette zone. Ainsi, pour le cas d’un grillage dans cette zone, les mailles devront être inférieures à 5 cm.
• Au-delà de cette zone, les câbles sont autorisés et leur espacement doit être de 14,5 cm maximum.

Pour les garde-corps formés par des éléments autres que des éléments verticaux et horizontaux, les vides ne devront pas permettre le passage d’un élément rectangulaire de dimensions 25 cm x 11 cm x 11 cm.

Dans la même rubrique