L’ancrage du pied de poteau dans le sol

Bruno, Manitra

Comment fixer les pieds de poteaux à ancrer ?

Voici un extrait gratuit du guide de construction :

Pieds de poteaux à ancrer
  • 1 : Pied de poteau en H
  • 2 : Pied de poteau sur platine
  • 3 : Pied de poteau en U
  • 4 : Pied de poteau en T
  • 5 : Pied de poteau à enfoncer

Sceller avec ou sans poteaux ?

Pour sceller les pieds de poteaux à ancrer, on distingue deux techniques :

  1. scellement sans poteaux : les pieds de poteaux sont alignés aux cordeaux d’implantation et sont scellés sans les poteaux fixés sur les pieds. Le béton est laissé afin qu’il durcisse et les poteaux sont posés après. L’avantage de cette technique se situe sur l’effort qu’on met dans l’implantation, permettant un gain de temps. Cette méthode requière une grande attention au niveau du coulage du béton, ce dernier devant être bien battu et bien compacté. L’inconvénient réside sur la probabilité que le scellement puisse bouger au fil du temps à cause de la charge de la structure.



Cette technique est donc conseillée pour un préau ou un auvent de petite taille.

  1. scellement avec poteaux : les pieds de poteaux sont scellés en même temps que les poteaux qui sont montés temporairement sur les pieds, avec une ou deux vis temporaires, ou grâce à des serre-joints. Le principal avantage de cette technique est la charge provoquée sur le pied de poteau et sur le béton de scellement par le poteau. Ce dernier applique déjà son poids de façon à permettre au béton de prendre sa place définitive. Les inconvénients sont le fait qu’il y a plus de travail et que les poteaux prennent le soleil sans aucune protection pendant un certain temps. Certains constructeurs mettent aussi en place les pannes sur les chevrons. Pour maintenir en place les poteaux pendant la prise du béton, consultez cet article.

Scellement au béton

Le scellement au béton doit être fait dans la plupart des cas des pieds de poteaux à ancrer : celui en H, en U, en T et en platine, et même, le pied de poteau à enfoncer peut être scellé au béton.

Creuser le sol

Dégager la terre sur un rayon de l’ordre de 10 cm de plus que l’ancre du pied de poteau et d’une profondeur de 30 cm de plus que celle de l’ancre. Pour un sol meuble et non compact, il est recommandé d’aller encore plus profondément car ce sera le béton qui assurera la stabilité de la structure.

Verser et compacter le béton de fondation
  • 1 : Couche de sable,
  • 2 : Béton de propreté,
  • 3 : Béton de fondation compacté.
  • Ajouter une couche de sable d’environ 5 cm d’épaisseur pour bien accrocher le béton au sol
  • Bien répartir et compacter le béton de propreté sur toute la surface de la fondation
  • Verser petit à petit le béton de fondation dans le trou et compactez, le but étant d’avoir un béton homogène
  • Une fois arrivé au niveau du pied de poteau, assurez-vous que celui-ci soit bien aligné et à la verticale
Caler le pied de poteau (technique 1)
  • 1 : Cordeau d’implantation
  • Avec les cordeaux d’implantation des pieds de poteaux, il suffit d’aligner les pieds.
  • Utiliser le niveau à bulle pour assurer la verticalité et l’horizontalité des pieds.
  • Revérifier l’aplomb des pieds avant le scellement final.

Caler le pied de poteau (technique spécifique pour pied de poteau en H)

Pour les pieds de poteaux en H, le bas de la platine hors sol doit être au moins à 4 cm du sol pour éviter l’éclaboussure des eaux pluviales.

Pour ce faire, pendant le scellage, ajoutez des bouts de planche de bois faisant 4 cm d’épaisseur pour tenir le pied de poteau à ce niveau. Les planches vont prendre appui sur le sol.

Caler le pied de poteau (technique 2)
  • Fixer les pieds de poteaux de même ligne sur un long chevron avec des serre-joints
  • Assurer la verticalité des pieds de poteaux avec un niveau à bulle.
  • Maintener le tout bien à l’horizontale grâce à un système de parpaings ou de briques, ou à l’aide de chutes de bois.

[...]

...Il y a une suite !
Pour lire la suite de l'article, devenez Membre