Les accessoires et techniques de fixation du bras de contreventement

Bruno, Manitra

Voici un extrait gratuit du guide de construction :

Les accessoires de fixation d’une jambe de contreventement doivent pouvoir résister aux différentes forces en jeu selon les diverses techniques de fixation.

  • Bras de contreventement sur face d’un poteau et sous-face d’une panne (ou chevron) : beaucoup d’effort d’arrachement aux points de fixation et de cisaillement. Méthode tenon-mortaise, vissage, Utilisation de tire-fonds ou boulonnage. Les sections aux droits des points doivent être suffisantes pour résister aux forces de cisaillement transmises par les accessoires.
  • Bras de contreventement sur face d’un poteau et moisage de panne : beaucoup d’effort d’arrachement et de cisaillement. Méthode de tenon-mortaise à la partie basse, vissage, utilisation de tire-fonds ou boulonnage. Et à la partie haute, méthode de utilisation de tire-fonds si la section de la panne et du bras est peu importante, boulonnage apprécié.
  • Bras de contreventement à l’extérieur sous encoche : beaucoup d’effort de cisaillement. Clouage, utilisation de tire-fonds ou boulonnage.
  • Bras de contreventement à l’extérieur sans encoche : beaucoup d’effort de cisaillement. Clouage de plus grand diamètre, utilisation de tire-fonds ou boulonnage.

Les techniques de fixation par lien de faîtage et entretoisement ont les mêmes types de fixation que l’une des méthodes précédentes.

Les tailles et les nombres des clous, des vis, des tire-fonds et des boulons sont proportionnels à l’envergure de l’ouvrage et aux tailles des éléments à assembler.

Clouage

Les pointes sont conçues pour résister aux forces de cisaillement. Pour éviter l’arrachement par les forces de traction, il est obligatoire d’opter pour une pointe crantée ou torsadée. La longueur de la pointe utilisée doit permettre d’enfoncer au minimum 50 mm dans l’élément de structure (poteau, panne ou chevron).

[...]

...Il y a une suite !
Pour lire la suite de l'article, devenez Membre