Tenir compte de la météo

Bruno, Rindra, Manitra

Le coulage du béton sur le chantier dont la température ambiante peut être très chaude ou bien très froide est toujours possible mais il faudra prendre les dispositions nécessaires et adéquates.

Voici un extrait gratuit du guide de construction :

Il faut souligner que les premiers jours de prise sont déterminants sur les performances finales du béton, car c’est à ce moment qu’il est le plus vulnérable.

Bétonnage durant une forte chaleur

Il faut prendre en compte la sensibilité du béton à une température élevée durant la préparation, le transport, la mise en œuvre, le durcissement et l’aboutissement à maturité. Il est à signaler qu’avec une progression de la température du béton, les caractéristiques physico-chimiques du matériau vont changer.

Les caractéristiques du béton qui réagissent sous une forte chaleur :

Si on a une température constante de 25°C sur le site de construction, il faudra prendre des mesures pour le bétonnage. Par contre, si la température atteint les 40°C, ces mesures devront être encore plus sévères.

Les caractères physico-chimiques changeront obligatoirement et affecteront certains domaines, à savoir :

  • la rhéologie : on observe une perte d’ouvrabilité rapide mais en aucun cas il ne faut rajouter de l’eau pour compenser cette perte ;
  • le temps de prise : la prise du béton est plus rapide ;
  • les résistances de durcissement  : la résistance du béton augmente au début de la prise du béton mais à 28 jours de maturité, la résistance est moins élevée que celle du même béton maintenu à une température plus basse ;
  • la fissuration : l’évaporation trop rapide de l’eau peut engendrer des fissures.

Mesures à prendre pour un bétonnage durant une forte chaleur :

Il est à noter qu’il est possible d’obtenir les conditions climatiques d’un site donné grâce au service météorologique . De ce fait, on saura approximativement à quoi s’en tenir.
Afin d’effectuer une mise en œuvre, on peut recourir aux solutions suivantes :

  • Refroidir l’eau que l’on va employer ;
  • Utiliser un ciment à faible taux exothermique ;
  • Arroser de manière intensive les matériaux (sable, gravillon) : c’est une condition de stockage pratique mais il faudra considérer cette quantité d’eau dans la préparation du béton ;
  • Adjoindre des adjuvants au mélange de béton : il faudra faire des analyses pour vérifier sa compatibilité avec le ciment ;
  • Dans le cas où l’on utilise du béton prêt à l’emploi, il est de rigueur de minimiser le plus possible le temps de manipulation (transport, attente, …) ;
  • S’abstenir de réaliser la mise en œuvre pendant les heures les plus chaudes de la journée ;
  • Préserver les parties exposées du béton coulé de la déshydratation avec un produit de cure ou une bâche ;
  • Pour les cas extrêmes, il peut être utile d[...]
    ...Il y a une suite !
Pour lire la suite de l'article, devenez Membre