Les semelles filantes

bruno

Une fondation définitive peut être réalisée avec une semelle filante surmontée de parpaings. Cette technique n’est pas aussi difficile qu’elle y parait du moment que l’on prête attention à certains détails comme les niveaux ou la qualité du mortier.

Voici un extrait gratuit du guide de construction :

la formule a = \sqrt{b^{2} + c^{2}} est une
reformulation de la formule de Pythagore : a^{2} = b^{2} +
c^{2}

On emploie ce type de fondation pour les constructions supérieures à 20 m² et dans les régions où les sols peuvent geler.

A titre d’ouvrage, une semelle filante est généralement utilisée en cabane et ses dérivées, mais selon le type d’ossature de la structure, elle est aussi adaptée à une gloriette ou gazebo, un kiosque, etc.

En effet, une dalle béton posée sur un sol gelé subit des contraintes différentielles. Si la dalle est de grande taille, elle casse. Alors que des fondations profondes telles que les semelles filantes sont insensibles aux sols gonflés par le gel. Le même phénomène se produit sur les sols argileux qui gonflent avec l’humidité et se rétractent avec la sécheresse.

Comment calculer la profondeur de mise hors gel

La semelle de fondation doit reposer à une profondeur où le risque que le sol soit gelé en hiver est nul. Si l’altitude est inférieure ou égale à 150m, on prend Phg = h0 que l’on trouve dans la carte ci-contre. Si l’altitude est supérieure à 150m, la formule est la suivante :

h0 : Profondeur de mise hors gel pour une altitude ≤ 150m

Phg = h0 + {A -150 \over 200} .0,05

A : Altitude de la construction en mètre
h0 : valeur sur la carte pour une altitude ≤ 150 m

  • Exemple 1 pour une construction en région parisienne : Altitude 67 m, (< 150 m) on prend Phg = h0 = 60 cm
  • Exemple 2 pour une construction à Annecy : Altitude 447m, on prend Phg = h0 = 60 cm

Phg = 0,9 + {447 -150 \over 200}.0,05 = 97 cm

Les dimensions

Si vous utilisez ce type de fondation, faites-en sorte que les dimensions des murs fassent un multiple de la longueur d’un bloc, c’est-à-dire 50 cm. Cela vous évitera d’avoir à sectionner des blocs. Cependant, vous aurez probablement dans votre lot de parpaings des blocs sécables en 1/2 ou en 2/3-1/3. Cependant, n’en faites pas non plus un dogme. On vous indique ci-dessous comment combler les espaces.

Les blocs standards sont creux et font 50 cm de long. Les épaisseurs courantes sont 10, 15 et 20 cm de large. Mais ce sont les blocs de 20 cm qui sont les moins chers car les plus utilisés. C’est cette largeur que vous prendrez.

Fabrication de la semelle

Creuser la tranchée

Le bord extérieur de la tranchée se situe à 10cm de l’aplomb du fil de repérage. A la fin, un film polyane peut être glissé au fond de la tranchée et remonter jusqu’au bord ; ceci afin de maintenir la zone de travail au propre. Pensez-y surtout en période d’intempéries.

Le plan de ferraillage ci-dessous peut sembler a priori un peu complexe pour une semelle de petites constructions. Il est vrai que beaucoup de bricoleurs ne se soucient guère des liaisons aux angles, surtout pour une fondation de cabanes. Mais comme cela ne coûte pas plus chère de bien faire, on ne s’en privera pas, d’autant que cela ne prendra pas beaucoup plus de temps.

Pour la fabrication du béton : voir Préparer et doser un béton.

Ferraillage : semelle SL35

Poser des ferraillages de semelle type SL35 au fond de la tranchée. Utiliser des écarteurs en plastique (en bleu sur l’image) afin de ménager un espace d’environ 4 cm avec le fond de la tranchée. A l’angle, les SL35 n’ont pas besoin de se toucher ni de se recouvrir.

Ferraillage : poteau

Poser le ferraillage de poteau PX410 15x15, par dessus la semelle SL35. Pour assurer un bon positionnement, ligaturer avec du fil de fer (en jaune).


Pose des L de raccord

Découper 6 tors de 10 à longueur 60 cm et pliez-les à 90°. Le principe est qu’un tor assure l’accrochage au plus profond dans la semelle qui lui est perpendiculaire, de telle façon que l’arc de cercle soit au plus loin de l’angle intérieur. En rouge, les trois tors supérieurs. En vert, les trois tors inférieurs. En jaune, les ligatures.

Coulage du béton

Le ferraillage doit être recouvert par au moins 4 cm de béton. La hauteur de béton est d’environ 30 cm. Tous les 150 cm, positionner et planter des tors (en rouge) pour repérer la hauteur finie de la semelle au moment du coulage du béton. Les hauts des tors-repères doivent être au même niveau (voir chapitre Le nivellement sur grande distance).


Fabrication d'une semelle filante
Cette vidéo reprend toutes les étapes décrites ci-dessous. Mais elle présente une variante par l'utilisation de joues de coffrage.

Élévation du muret

Dans la construction d’une maison, on attend plusieurs jours avant de commencer à monter les murs, car il faut que la semelle soit suffisamment résistante pour supporter la charge des murs. Mais pour une petite construction telle qu’un abri de jardin, les charges sur la semelle seront faibles. On peut donc commencer dés le lendemain.

La précision dans la pose de la première ligne de parpaings est très importante. Chaque ligne doit être bien droite. Les lignes doivent être perpendiculaires les unes par rapport aux autres. Le plan supérieur des parpaings doit être bien horizontal. Les erreurs de précision seront difficiles à rattraper par la suite. N’hésitez pas à vous y attardez.

Dans les angles

Dans l’angle, coller au mortier deux parpaings 20x20x50 perpendiculairement l’un à l’autre. Positionner précisément le coin extérieur du parpaing grâce à un fil à plomb "de peintre" s’appuyant contre l’angle des fils de repérage. Avec le niveau à bulle, vérifier et corriger la planéité des parpaings. Répéter cette opération à tous les angles de la fondation.

Poser un parpaing

On étale une couche de 2 cm de mortier à la truelle. Puis dessus on pose délicatement le bloc. On tapote avec le manche de la massette pour positionner le bloc. On vérifie au fur-et-à-mesure, la planéité avec le niveau à bulle, et l’alignement sur la ligne repère. La règle de maçon permet de vérifier l’alignement de plusieurs blocs. Avec la truelle, supprimer les reliquats de mortier sur les bords.

Terminer une ligne

Continuer à vérifier les alignements et la planéité avec le fil-à-plomb et le niveau à bulle. Une grande règle de maçon permet également de vérifier l’alignement des blocs.
Il est très probable que la longueur de la ligne ne représente pas un nombre entier de blocs. Il existe des parpaings sur lesquels on peut retailler 1/3 ou un 1/2 morceau. Pour l’espace restant, comblez avec du mortier.


Dernière ligne : réserve pour l’ancrage

Il faut prévoir l’emplacement des fixations (équerres pour une plateforme, tiges filetées pour une lisse basse). Car il est impossible de fixer efficacement par le dessus d’un parpaing creux. Il faut du plein. Dans le cas d’une tige filetée, vous remplissez avec un mortier relativement "sec" qui autorise un scellage immédiat de la tige. Un plan de disposition des fixations est nécessaire pour ne rien oublier et pour ne pas tomber sur un montant vertical (mur sans plateforme).

Arase

Si le montage du mur est parfait, vous n’aurez pas besoin d’arase. Mais pour remettre tout à niveau, l’arase est réalisée avec un coffrage que l’on rempli de mortier. Les planches sont maintenues avec des serre-joints et ajustées au niveau désiré.
Il faut disposer de beaucoup de planches et de serre-joint.
Dans le cas d’une plateforme bois, cette opération peut être omise car nous ajusterons avec des cales.

Comment monter un mur en parpaings
Cette vidéo présente une légère variante que ce qui est décrit ci-dessus car l'alignement est réalisé ici avec un cordeau mobile accroché aux parpaings. Les marques de produits mentionnées dans cette vidéo peuvent être remplacées par d'autres marques et produits équivalents.

Aperçu de la fixation de l’ossature-bois sur une semelle filante surmontée de parpaing

Avec une lisse basse

il faut couler une dalle à l’intérieur du périmètre des murets. On peut aussi mettre des dalles préfabriquées posées sur un lit de sable.
La lisse basse est fixée sur le muret (voir Fixation de la lisse basse).

Avec une plateforme Bois

La plateforme est posée sur le muret. Des cales en plastique disposées tous les 50cm assurent la ventilation de la sous-face de la poutre et permettent de compenser les irrégularités du dessus du mur. La plateforme est fixée au mur avec des équerres métalliques (voir Méthodes de fixation de poutres porteuses ou solives sur plots en béton).


[...]

...Il y a une suite !


Pour lire la suite de l'article, devenez Membre

  • Ainsi vous découvrirez :
  • Comment calculer la profondeur de mise hors gel
  • Les dimensions
  • Fabrication de la semelle
  • Élévation du muret
  • Aperçu de la fixation de l’ossature-bois sur une semelle filante surmontée de parpaing
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • h0 : Profondeur de mise hors gel pour une altitude ≤ 150m
  • Creuser la tranchée
  • Ferraillage : semelle SL35
  • Ferraillage : poteau
  • Pose des L de raccord

  • Coulage du béton
  • Dans les angles
  • Poser un parpaing
  • Terminer une ligne
  • Dernière ligne : réserve pour l’ancrage

  • Arase
  • Avec une lisse basse
  • Avec une plateforme Bois


  • mais aussi le téléchargement du guide de construction COMPLET au format PDF, les vidéos de formation exclusives, les outils de calculs, les composants SKETCHUP, etc. etc.

    Pour devenir Membre, il suffit d’acquérir un de nos packs en fonction du type de projet que vous souhaitez réaliser :

Pack PERGOLA

Pack GLORIETTE

Pack CABANES & ABRIS DE JARDIN

Pack GARAGE

Pack TERRASSE BOIS

Pack CARPORT