Traverses de chemin de fer : attention DANGER !

Langa, Bruno, Manitra

Voici un extrait gratuit du guide de construction :


Chaque année, la SCNF met au rebut près de un million de traverses de chemin de fer. Ces pièces de bois mesurent environ 3 mètres et pèsent 80 Kg. Elles sont généralement réalisées dans du chêne et sont imprégnées d’huile de goudron contenant de la créosote, ce qui les rend imputrescibles. La SCNF les remplace progressivement par des traverses en béton, plus stables. Officiellement, la SCNF les cède à des entreprises spécialisées, notamment depuis la nouvelle réglementation qui impose que ce matériau soit interdit « pour les terrains de jeux, dans les parcs, jardins ou autres lieux récréatifs publics situés en plein air en cas de risque de contact avec la peau... ». Il y a quelques années, on pouvait s’en procurer directement dans des dépôts SNCF, pour un prix très variable de 10 à 50 francs (1,50 à 8 €).



Dans la pratique, nombre de ces traverses se retrouvent chez les particuliers. Pour 10 à 20 € la traverse, les revendeurs ne sont pas regardant sur l’utilisation finale du produit. Effectivement, l’utilisation de traverses de chemin de fer dans les aménagements de jardin - marches d’escalier, jardinières, murs de soutènement - est une pratique très courante. Bien que les revendeurs soient tenus d’accompagner la livraison du texte réglementaire, il semble que cela n’inquiète pas les clients et les prescripteurs. La[...]

...Il y a une suite !