Comportement du contact entre l’acier inoxydable et l’acier galvanisé

bruno

L’acier inoxydable et l’acier galvanisé sont des éléments clés dans un projet de construction en bois. L’Inox étant un matériau onéreux, il est parfois judicieux de choisir du galvanisé pour certains éléments, et de l’inox pour les autres. Cela conduit parfois à mettre en contact inox et galva ; mais cela n’est pas sans conséquences. Voyons pourquoi.

Voici un extrait gratuit du guide de construction :

Types d’acier

Rambarde de terrasse en inox

Par définition simple, on désigne par acier inoxydable ou inox, un acier contenant au moins 10,5 % de chrome et au plus 1,2 % de carbone.
Ses particularités :

  • résistance à la corrosion humide,
  • résistance à la corrosion sèche,
  • adaptation facile aux utilisations médicale, autant sur l’hygiène que sur l’esthétique.

Mais il est essentiel de noter que ces facteurs résultent des diverses nuances entre ses éléments de composition, selon le milieu d’utilisation de l’acier.


Carport démontable en acier galvanisé

Par contre, l’acier galvanisé est un alliage d’acier (fer+carbone) qui a reçu une couche de zinc sur sa face externe afin qu’il puisse obtenir :

  • résistance à la corrosion humide,
  • résistance aux frottements externes (abrasion),
  • diminution de la conductivité.

Le zinc joue donc ici un rôle de protection contre la corrosion, car tant que cette couche n’est pas entamée, l’acier à l’intérieur ne reçoit pas les facteurs de corrosion externe. L’acier galvanisé reçoit encore dans la plupart des cas une couche de peinture.

La corrosion galvanique


Le contact entre ces deux types d’acier n’est pas toujours indifférent sous l’action des facteurs externes comme l’eau pure, l’eau de pluie, l’eau de mer, la neige et l’air. En effet, il faut connaître qu’il existe plusieurs types de corrosion dont :

  • la corrosion atmosphérique, due aux facteurs externes
  • la corrosion galvanique, due au contact entre deux métaux de potentiels différents.

Le contact entre l’inox et l’acier galvanisé peut entraîner ce deuxième type de corrosion, c’est-à-dire la corrosion galvanique. Celle-ci est due à leur différence de potentiel d’oxydoréduction (échange d’électrons) et la mise en contact électrique des deux métaux.


Exemple de la corrosion galvanique

L’équerre en acier galvanisé présente des marques de corrosion apparentes face aux boulons, formés par des tiges filetées et écrous en INOX, qui restent plus stables face aux agressions.

La photo ci-contre montre que le boulon en INOX se corrode moins rapidement que l’équerre en GALVA. En effet, ces deux aciers sont en contact en présence de l’air et d’humidité jouant le rôle d’électrolyte d’où l’apparition de la corrosion qui est un peu plus accéléré au niveau de l’équerre GALVA. Cette dernière porte donc ici ce qu’on appelle le "potentiel négatif", qui est plus élevé par rapport à l’écrou INOX, c’est pourquoi sa corrosion est plus importante. On dit qu’il est actif (moins « noble »). En revanche, on ne peut pas se permettre de dire que le boulon INOX ne se corrode pas. Sa corrosion est juste moins accélérée que celle de l’équerre.

En résumé, on en déduit donc que lors du contact entre l’acier inoxydable et l’acier galvanisé, en présence d’un électrolyte, c’est-à-dire s’ils sont exposés au même milieu, il se produit un phénomène de corrosion dit galvanique.

Cette corrosion peut mener à la destruction de l’acier le moins noble, selon le type, et selon la proportion de l’un par rapport à l’autre. L’acier galvanisé est protégé par la couche de zinc sur sa partie extérieure, mais une fois que cette couche subit une quelconque éraflure, l’acier se trouvant à l’intérieur est ouvert aux attaques corrosives.

La corrosion se traduit, pour l’acier galvanisé, par une dégradation visible de la couche de zinc sur sa surface (sous forme de dépôt), entraînant une destruction petit à petit de l’acier à l’intérieur tandis que pour l’acier inoxydable, on peut constater une dégradation progressive de l’acier sous forme de rouille.

Corrosion de l’acier galvanisé
Corrosion de l’acier inoxydable


Protection contre la corrosion galvanique

Il existe plusieurs moyens de protéger les aciers contre la corrosion galvanique. Comme il a été dit précédemment, ce type de corrosion est dû à la différence de potentiel d’oxydoréduction des aciers, à la présence d’un électrolyte, ainsi qu’à la mise en contact électrique des deux métaux, entraînant petit à petit la dissolution du matériau le moins noble plus rapidement que celui du plus noble.

Il faut donc éviter l’un de ces facteurs pour réduire la corrosion : seule la suppression du contact électrique des métaux est possible. Pour ce faire, il existe plusieurs possibilités comme :

  • l’émaillage de la surface, c’est-à-dire ajouter une couche vitreuse afin de réduire le contact avec l’eau : généralement de la peinture et autres couches protectrices,
  • l’ajout d’un isolant électrique entre les deux aciers afin d[...]
    ...Il y a une suite !


    Pour lire la suite de l'article, devenez Membre

  • Ainsi vous découvrirez :
  • Types d'acier
  • La corrosion galvanique
  • Protection contre la corrosion galvanique
  • Et de nombreuses illustrations haute-définition :
  • Rambarde de terrasse en inox
  • Carport démontable en acier galvanisé
  • Exemple de la corrosion galvanique
  • Corrosion de l’acier galvanisé
  • Corrosion de l’acier inoxydable


  • mais aussi le téléchargement du guide de construction COMPLET au format PDF, les vidéos de formation exclusives, les outils de calculs, les composants SKETCHUP, etc. etc.

    Pour devenir Membre, il suffit d’acquérir un de nos packs en fonction du type de projet que vous souhaitez réaliser :

Pack PERGOLA

Pack GLORIETTE

Pack CABANES & ABRIS DE JARDIN

Pack GARAGE

Pack TERRASSE BOIS

Pack CARPORT