Les connecteurs métalliques

Les connecteurs métalliques

Un connecteur métallique confère à un assemblage une forte solidité sans avoir recours aux mortaises et tenons bien que la majorité est visible sauf sous le platelage. Même si ils ne sont pas indispensables dans certains cas, ils confèrent néanmoins un surplus de solidité et évitent les déchaussements.

Dans une structure en bois, on partira toujours d’une fixation des poteaux à la fondation, des poutres porteuses - pannes - tirants - fermes - traverses aux poteaux, des solives - chevrons aux pannes ou poutres porteuses ou traverses. On aura à recourir à des pieds de poteau, des équerres, et dans certains cas des connecteurs en T ou L, ceux plats et des fixations de solives.

La majorité des dimensions données dans cette rubrique est tirée du catalogue 2006 de chez Simpson à titre indicatif mais il est toujours recommandé de demander directement à un fournisseur dans votre voisinage.

Règles de base sur les connecteurs

Voici quelques règles de base à respecter impérativement lors de la pose d’un connecteur. Celles-ci sont décrites dans la norme EN-14545 :

  • le déplacement d’un connecteur par rapport à sa position ne doit excéder les 10 mm.
  • l’écartement entre la surface du bois et la face inférieure d’un connecteur ne doit pas excéder 1 mm sur 25 % de la plaque.
  • les connecteurs en saillie sur les bords extérieurs ne sont pas acceptés.
  • les connecteurs doivent être au moins à 3 mm des bords.

En cas de doute ou de ces formes irrégulières, il faut toujours demander assistance ou conseil auprès d’un professionnel.

  • Les équerres

    , par bruno

    Dans la construction en bois, il est souvent nécessaire d’assembler des pièces présentant un angle droit ou simplement renforcer les assemblages. On fait appel dans ce cas aux équerres de fixation qui ont l’apparence de la lettre "L". Voyons quels sont les différents types d’équerres et dans quels cas on les utilise.

  • Les fixations de poteaux

    , par bruno

    La fixation de poteau, ou communément appelé le pied de poteau, est extrêmement importante car de celle-ci dépendra la rigidité de toute la structure. Ancrer un poteau est devenu facile grâce aux diverses fixations de poteaux qui existent sur le marché. On y rencontre plusieurs types selon la section du poteau, le sol d’ancrage, la hauteur voulue par rapport au sol, etc.

  • Les pattes de solivage

    , par bruno

    Travailler le bois s’avère être une tâche difficile lorsqu’on est face à un problème de fixation ou d’assemblage complexe. De même, les différents types d’assemblages traditionnels sont très solides mais nécessitent un savoir faire, du temps et un outillage particulier. Ainsi, nous cherchons toujours des moyens pour travailler efficacement, simplement et rapidement. C’est pourquoi nos amis les ingénieurs-chercheurs nous ont concocté un nouveau type d’accessoire que sont les pattes de solivages.

  • Les renforts en T et L

    , par bruno

    D’une façon apparente, les renforts en T et L permettent l’assemblage rapide et solide de deux éléments perpendiculaires. Ils existent en plusieurs dimensions et peuvent être fixés suivant plusieurs manières.

  • Les fixations de solives

    , par bruno

    Les solives et chevrons font parties des éléments qui sont les plus sollicités dans une construction en bois, il est donc très important de réussir la transmission des charges vers les poutres porteuses et pannes à travers des accessoires d’assemblages surtout lorsqu’on est contraint de fixer les pièces sur les faces d’autres, afin de répondre à des exigences techniques de la structure, d’apporter une touche d’esthétisme, de réduire la hauteur occupée par l’ensemble, etc. Nous verrons dans cet article les différents types de fixations de solives allant du plus simple au plus compliqué.

  • Les autres connecteurs

    , par bruno

    A part les connecteurs sus-cités, il existe encore d’autres modèles plus faciles à mettre en œuvre selon la situation : connecteurs plats, connecteurs irréguliers, etc. Ces deux éléments jouent le rôle d’assemblage et renforcement de fixation entre bois. Ils sont généralement utilisés en charpente.

Plan du guide