Comment fixer les pannes

bruno

La panne peut être fixée de différentes manières

Panne à dévers et panne d’aplomb

En général, on distingue deux types de pannes à savoir la panne posée à dévers et la panne d’aplomb.

Panne à dévers
  • 1 : Panne à dévers
  • 2 : Echantignole
  • 3 : Arbalétrier

Une panne à dévers est une panne qui va être fixée de manière perpendiculaire à votre arbalétrier. Les pannes sont en général fixées à dévers dans le cas où vous vous trouvez dans une région où les charges de neige sont importantes. En effet, le fait de poser une panne à dévers permet aux chevrons d’avoir une excellente surface où s’appuyer en plus du fait que la panne à dévers dispose d’un très bon appui au niveau de l’arbalétrier. Lorsque vous optez pour une panne à dévers, il est important de garder à l’esprit que la flexion de la panne va augmenter au fur et à mesure qu’elle est déversée. Vous devrez donc prévoir le fait d’augmenter la section de votre panne ou alors d’intégrer à votre charpente un système de reprise des poussée. En général, ce système est composé d’entretoises.

Panne d’aplomb
  • 1 : Panne d’aplomb délardée
  • 2 : Echantignole
  • 3 : Arbalétrier

Une panne d’aplomb est une panne qui est positionnée de façon verticale. Si votre ouvrage se situe dans une région où les charges dues au vent sont importantes, il est recommandé d’opter pour des pannes d’aplomb. Dans la majorité des cas, la panne, au niveau de son arête extérieure, va être délardée pour que les chevrons aient une surface d’appui suffisante. Le délardement consiste à couper en chanfrein une partie de l’arrête afin de permettre aux chevrons d’avoir un surface d’appui.


Système anti-déversement des pannes déversées

Le système anti-déversement des pannes, ou système de reprise des poussées des pannes, n’est nécessaire que dans le cas où vous optez pour une pose de pannes à dévers. Le principe de ce système est d’interposer des entretoises entre les pannes. Au niveau de la partie basse, deux décharges vont être posées afin de reprendre les poussées générées par toutes les pannes.

Système anti-déversement des pannes
  • 1 : Entretoise
  • 2 : Panne
  • 3 : Echantignole
  • 4 : Arbalétrier
  • 5 : Décharge reprenant la poussée

Le système anti-déversement des pannes, ou système de reprise des poussées des pannes, n’est nécessaire que dans le cas où vous optez pour une pose de pannes à dévers. Le principe de ce système est d’interposer des entretoises entre les pannes. Au niveau de la partie basse, deux décharges vont être posées afin de reprendre les poussées générées par toutes les pannes.

Différents types de joints des pannes discontinues

En général, dans le cas de pannes discontinues, on distingue plusieurs types de joints.

Joint par sabot ou équerre métallique
  • 1 : Sabot métallique
  • 2 : Panne
  • 3 : Arbalétrier

Dans le cas où vous devrez poser votre panne contre un arbalétrier ou contre un mur en maçonnerie, vous pourrez opter pour ce type de joint.


Les sabots

Plus d'infos

Les équerres

Plus d'infos


Joint par sifflet sur un appui
  • h : Largeur de la panne
  • 1 : Panne avec une coupe en sifflet
  • 2 : Arbalétrier

Dans ce type de joint, les pannes devront être jointes bout à bout par un assemblage en sifflet qui sera situé au niveau des appuis. Le sifflet devra avoir une longueur suffisante pour éviter le glissement des pannes l’une sur l’autre. En effet, la valeur de votre sifflet devra être deux fois supérieure à la largeur de votre panne.

Joint par sifflet en cantilever
  • h : Largeur de la panne
  • 1 : Panne avec une coupe en sifflet
  • 2 : Arbalétrier

Si les pannes ont une grande portée, vous pourrez adopter une disposition en cantilever où le joint ne se situe pas au niveau de l’appui. En général, la pose en cantilever est destinée aux ouvrages qui sont situés dans les zones à haut risque cyclonique. Le joint par sifflet en cantilever est une pose assez complexe et ne peut se faire qu’après avoir fait des calculs préalables pour assurer la stabilité de votre ouvrage.

Joint par sifflet avec une fixation par gargouille
  • 1 : Panne avec une coupe en sifflet
  • 2 : Poinçon doté d’une gargouille

En général, dans le cas des pannes faîtières qui vont recevoir les chevrons, la panne va être fixée sur le poinçon. La fixation du faîtage pourra se faire par une gargouille. Pour avoir une gargouille, suivre les étapes pour réaliser un assemblage à gargouille