La fixation d’une ferme sur un appui

bruno

Lorsque vous fixez votre ferme, il est très important de prendre en compte les appuis car à ces endroits, il existe des efforts importants à ne surtout pas négliger.
En général, une ferme en bois s’appuie sur un poteau en bois. Cependant, il peut arriver que votre ferme doive s’appuyer sur d’autres supports comme par exemple un mur maçonné, un chaînage, un voile en béton, ...

Ferme s’appuyant sur un mur en maçonnerie

Appui sur un mur en maçonnerie
  • 1 : Coupure de capillarité
  • 2 : Partie 1/3 se trouvant à l’intérieur du mur dans lequel l’axe de la surface d’appui de la ferme doit se trouver
  • 3 : Jeu de réglage latéral nécessaire

Dans un appui sur un mur en maçonnerie, il faut faire attention à la surface qui doit être adéquate, ceci afin qu’il y ait un minimum de risque de compression transversale du bois de la ferme. Pour que les risques de chargement excentré du mur soient limités au maximum, l’axe de la surface d’appui de la ferme doit se trouver dans la partie 1/3 qui se trouve à l’intérieur du mur.

En général, un calage est prévu afin d’isoler le bois de la maçonnerie tout en assurant une surface optimale pour l’appui. Dans la pratique, interposer une coupure de capillarité est fortement recommandé.

Dans le cas où l’appui doit se trouver dans une cavité du mur, un jeu de réglage latéral doit être à prévoir autour de l’appui. Il est important de noter qu’il ne faut pas combler cette partie au mortier.

Ferme s’appuyant sur un chaînage ou un voile en béton

Appui sur un chaînage ou sur un voile en béton

Si l’extrémité de votre ferme doit prendre appui sur un chaînage ou un voile en béton, l’arbalétrier aura un excellent appui horizontal.

Pour la fixation de la ferme, il est important d’utiliser une ferrure boulonnée. Ce type de fixation est adoptée afin qu’il n’y ait pas de risque de soulèvement de la ferme.

Les équerres

Notre sélection d'équerre pour fixer les fermes.

Plus d'infos

Ferme s’appuyant sur un mur à ossature légère en bois

Appui sur un mur à ossature légère en bois

Dans le cas où la ferme doit s’appuyer sur un mur dont l’ossature est légère et en bois, l’entrait de la ferme va être fixé par boulonnage sur la sablière en utilisant des équerres.

Au niveau où la ferme va prendre appui, le mur devra être renforcé, soit par un poteau en bois soit par des montants qui seront dimensionnés de façon à reprendre les efforts de flambement.

Ferme s’appuyant sur un poteau en béton


Appui sur un poteau en béton

Dans le cas d’une ferme qui va prendre appui sur un poteau en béton, ce dernier est en général doté d’une section assez faible. La ferme va alors être assemblée au poteau par un ferrure que vous allez sceller en plein milieu du poteau. C’est le type d’assemblage le plus couramment utilisé. Pour ce faire, vous allez utiliser un étrier en fer plat qui sera calé en utilisant du mortier de ciment. L’étrier sera alors raidi grâce à un fer d’ancrage qui doit avoir à peu près la même largeur que l’étrier pour éviter que les fers plats subissent des déformations.

Ferme s’appuyant sur un poteau en bois

Appui sur un poteau en bois

Lorsque la ferme va s’appuyer sur un poteau en bois, l’assemblage ferme-poteau se fait en général par moisement. En effet, la tête du poteau en bois va être enserrée par l’entrait moisée. L’assemblage sera alors fixé par boulonnage. Dans le but de diminuer les effets de cisaillement, la tête du poteau peut être doté d’épaulements. Si vous avez un entrait simple, vous devrez utiliser deux fers plats qui seront fixés par boulonnage pour assurer l’assemblage de la ferme avec le poteau.


Rondelles

Plus d'infos

Écrous hexagonaux

Plus d'infos

Tiges filetées

Plus d'infos