L’assemblage d’une ferme à entrait moisé

bruno

Assemblage par boulonnage

L’assemblage d’une ferme peut se faire de deux manières selon sa taille et les moyens d’élévation dont on dispose :

  • assemblage de la ferme et élévation de l’ensemble,
  • montage pièce par pièce sur les poteaux.
Ferme assemblée par boulonnage

A part les assemblages des arbalétriers - poinçon et contrefiches - arbalétriers, l’assemblage d’une ferme peut se faire par boulonnage.

La première technique s’avère être la plus avantageuse car les fixations entre les pièces sont plus serrées grâce au montage au sol. C’est pourquoi on va prendre cette technique comme référence dans cet article.

Découper les pièces de bois à leurs longueurs

Attention, les longueurs des pièces doivent inclurent les longueurs des tenons dans le cas d’un assemblage tenon-mortaise.

Préparer les entraits

Comme pour une panne, repérer les points de fixation et percer l’entrait.


Préparer les arbalétriers
  • Couper en biais l’extrémité de l’arbalétrier qui va s’appuyer sur le poteau,
  • Préparer le tenon oblique à la faîtière,
  • Préparer la mortaise oblique pour fixer le contrefiche. Cette étape est à sauter dans le cas d’une fixation par plaque métallique.
Préparer le poinçon

Préparer les mortaises qui recevront le tenon de l’arbalétrier et de la contrefiche si cette dernière est fixée sur le poinçon.

Préparer les contrefiches

Préparer le tenon sur une extrémité de la contrefiche.


Assembler le premier entrait, le poinçon et les arbalétriers
  • Disposer l’entrait sur des cales (bouts de chevrons) de façon à permettre plus tard de maintenir les écrous des boulons avec une clé,
  • Disposer le poinçon. Des cales en bouts de chevrons sont toujours disposées en-dessous des pièces,
  • Disposer les arbalétriers. Fixer les tenons dans les mortaises du poinçon.


Poser les contrefiches et le second entrait
  • Poser les tenons des contrefiches dans les mortaises des arbalétriers,
  • Disposer le second entrait,
  • Assembler temporairement l’ensemble avec des serre-joints sur les deux entraits.
Percer les points de fixation

A travers les trous sur les entraits, percer les arbalétriers, les contrefiches et le poinçon.



Poser les boulons
  • Fixer les assemblages tenon - mortaise avec les chevilles. Découper les parties excédentaires
  • Entrer les boulons au travers des trous en vous aidant d’un marteau. Si le boulon est composé d’une tige filetée ou d’une vis à tête polygonale, vous pouvez maintenir une extrémité de l’écrou grâce à une clé tout en serrant l’autre extrémité. Si le boulon est composé d’une vis à tête ronde, voir la dernière étape qui suit.
Relever la ferme
  • Relever la ferme à la verticale. La tenir avec de simples chaises des deux côtés si vous n’avez personne pour vous aider.
  • Serrer les boulons jusqu’aux refus.


Assemblage par encoche et par boulonnage


Ferme assemblée par encoche et par boulonnage

A part les assemblages des arbalétriers - poinçon et contrefiches - arbalétriers, l’assemblage d’une ferme peut se faire par encoche et par boulonnage. Cette technique permet la transmission directe d’une partie des charges sur les pièces en bois sans passer par les boulons.

Disposer les pièces facilement grâce aux arrêts des encoches
  • 1 : Arrêts des encoches


La même méthode de travail est valable pour le cas d’un assemblage avec encoche. La différence réside dans les préparations des encoches sur les arbalétriers, les contrefiches et le poinçon, c’est-à-dire aux étapes 3, 4 et 5. Pour réussir les encoches, consultez la technique de réalisation des encoches à mi-bois. Les dispositions des pièces à partir de l’étape 6 se font plus facilement grâce aux arrêts créés avec les encoches.