Les types de fixation pour chevron

bruno

Il existe au moins trois techniques de fixation des chevrons sur son support :

  • l’utilisation de cornières (équerres) métalliques,
  • la fixation par pattes de solivage,
  • la fixation par vis en travers ou par le dessus.

Cas d’une charge importante + pente forte + long rampant

La cornière (image cas d’une pergola)

La hauteur de la cornière doit arriver au moins au 3/4 de la hauteur du chevron. Ainsi, si le chevron est assez haut, il faut utiliser d’autres techniques. La cornière est simplement fixée avec des vis adaptées.

La patte de solivage

La patte de solivage permet de fixer les chevrons avec des vis ou des clous sur les faces internes des pannes. Ce système permet d’avoir une fixation discrète des chevrons tout en gardant le rendu esthétique de l’ensemble. Elle est aussi adaptée lorsque la panne ne présente pas une surface plane sur le dessus. La patte de solivage a une plus grande plage en terme de hauteur, permettant ainsi de fixer des chevrons de plus grande hauteur. Pour voir la description détaillée et les dimensions disponibles de cet accessoire, voir cet article.

Vis ou pointe + encoche perpendiculaire à la sablière

A la panne sablière est ajoutée une sablière dont la face haute présente la même pente que la toiture. Cette sablière est fixée à la panne sablière par des tire-fonds. Le chevron est muni d’une encoche perpendiculaire à la sablière. Il est par la suite fixé à la vis ou à la pointe sur cette sablière.

Cas d’une charge moins importante + rampant court + pente faible

Les vis en travers

On insère 2 vis à 45° sur les 2 faces de chaque chevron de façon à traverser le chevron et à le visser dans la panne. La longueur des vis doit donc être suffisante. C’est une technique permettant une certaine économie et qui fonctionne avec des chevrons de toutes les hauteurs mais n’est pas plus fiable que la technique précédente.

Les vis par le dessus

C’est une technique économique mais qui est limitée par la disponibilité des longues vis. En effet, on trouve rarement des vis allant à plus de 14 cm. Il faut avoir une prise de la vis d’au moins 4 cm dans la panne et encore plus suivant l’importance du chevron. Cette technique est plus efficace que la précédente si le chevron est à plat (pour une toiture plate de faible hauteur par exemple), mais pour un chevron avec une pente plus importante, elle est moins bonne car elle est plus exposée au cisaillement. L’utilisation de pointes est dans ce second cas plus appropriée.